top of page
  • Photo du rédacteurMissFleurs itinérante

Les fleurs - 178

Dernière mise à jour : 5 déc. 2022

Nous avons passé le mois de décembre sur les sapins et les décors de Noël. Mi-janvier, notre responsable prend enfin le temps de nous former sur les fleurs.

Nous former sur les fleurs ? Oui, sur les fleurs, c'est-à-dire sur les compositions à faire toutes les semaines pour des hôtels et des chalets des stations. Combien de bouquets de chambre, compositions d'accueil, centres de table, quel coloris et quel volume. Nous former car il y a un impératif : « que ça ne fasse pas boutique ! ».

En fait, il faut que l'on sache faire des bouquets ronds exactement à sa manière (très denses, sans feuillage à l'intérieur, fleurs calées les unes contre les autres - on dit en fleuristerie en « touche touche », et avec une belle forme de boule, les fleurs du centre créant le point le plus haut. De même pour toutes les compositions piquées : il fallait placer par groupe les fleurs d'une même variété, et créer des masses de couleurs et de textures, tout en jouant, là, avec de beaux feuillages.


Pour tel hôtel, nous avions ainsi chaque semaine 6 gros bouquets ronds et 12 petits dans les tons orangé, une grande composition pour le bureau d'accueil, 5 centres de tables et 2 compositions pour le bar du salon de thé (nous faisions souvent des teintes violine, fushia, orangé).

Pour les chalets d'un complexe hôtelier, c'était, pour chaque nouvelle arrivée, 2 centres de table pour la longue table de la salle à manger et un trio - trois petits bouquets de taille différents - pour la table basse du salon, le tout toujours dans des teintes blanc, crème et vert avec une touche or (nous devions pour cela régulièrement bomber du feuillage ou des baies d'hypericum). Et toujours dans de beaux contenants dorés, mordorés, cuivrés ou chocolat.

Pour un autre hôtel, le dernier de notre tournée car situé tout en haut du point le plus haut de la station, nous devions livrer deux compositions pour l'accueil (une grande et une petite), deux grands bouquets pour le restaurant, souvent dans de haut et long vases dorés, deux petits bouquets pour les toilettes.


Comme je le disais, ce n'est qu'à partir de mi-janvier que notre responsable prit le temps de nous former. Il nous a fallu un peu de temps avant de roder notre organisation, comprendre son style, et devenir bien opérationnelles. Mais ensuite, quel plaisir de faire ces bouquets et d'arriver à créer de belles compos, avec une masse de fleurs inédite et sans avoir à calculer à la tige près le budget comme en boutique !


Quelques images ...



14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Précédent
Suivant
bottom of page