top of page
  • Photo du rédacteurMissFleurs itinérante

1350 euros net - 227

Dernière mise à jour : 18 mai 2023

Les salaires des fleuristes employées en région, parlons-en. Pour Vierzon, j'avais balisé les choses par téléphone, avant d'arriver.


« Quelles sont vos prétentions salariales ? », me demande ma future patronne (dont la collaboration restera, je le précise, une très belle expérience).


J'annonce la couleur, un salaire net tout à fait cohérent : pas celui d'un débutant (le SMIC, soit 1180 euros nets, ce que j'ai gagné les 3 premières années), pas le plus haut salaire qu'on m'ait proposé récemment (1500 euros nets en région bordelaise, 1400 euros à l’atelier en Savoie), mais la dernière fourchette basse qu'on m'ait proposée depuis 2 ans, quand les patrons ont commencé à venir me démarcher directement, via mon CV déposé sur mon compte Pôle Emploi.


1350 euros nets.


« 1350 euros nets !!? Mais, c'est beaucoup ! »


Je suis très surprise de cette réaction et de l’appréciation de ce « beaucoup ». Ma patronne est carrément choquée. Moi je suis sidérée.

- « Excusez-moi, je ne comprends pas bien. En quoi trouvez-vous cela « beaucoup » ? »

- « Et bien, 1350 euros nets, c'est pour moi un niveau très confirmé ! »

- « Oui, justement, selon la grille d'évaluation des salaires des fleuristes, cela correspond au niveau CAP + 2 à 5 ans, juste avant le niveau BP. C’est donc cohérent avec mon profil ».

- « Justement, le niveau avant le BP, c'est donc un niveau CAP très très confirmé... »

Là je tique. Je sais que chaque boutique a des exigences différentes quant à l'appréciation de l'autonomie technique et stylistique de ses employés. Ce qui passe chez l'une ne passe pas forcément chez l'autre. Je sais m'adapter, mais je suis loin d'avoir un niveau parfait, je ne passe pas pour une rapide et je ne connais pas les exigences de cette boutique. Ma patronne est tellement choquée que je préfère la jouer prudente : je revois la grille salariale des fleuristes et lui propose de descendre au niveau juste en-dessous, soit 1300 euros nets. Mais pas plus bas. Je sais que de toute façon je bénéficierai de la prime de précarité. Et au final, le mois passé, quelques heures supplémentaires, payées rubis sur ongle, feront encore gonfler le salaire.


Mais voilà la réalité. Pour certain(e)s patron(e)s - et celle-ci était tout à fait honnête et intègre par ailleurs - 1350 euros nets, pour une employée de 42 ans dont le CV de 5 années affiche de nombreuses expériences, c’est leur demander la lune. Est-ce normal ?


En photo, une rivière sur la ville sur les berges de laquelle j'avais été me poser !


13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Précédent
Suivant
bottom of page