top of page
  • Photo du rédacteurMissFleurs itinérante

Bilan de fin de saison - 187

Mi-mars, ma responsable nous a proposé à chacune un entretien pour un bilan de fin de saison.

Il est toujours étrange de constater le décalage entre mes aspirations, ma bonne volonté, et mes capacités et les attentes (disproportionnées ?) de l’employeur. Et de s’entendre dire des impressions négatives, énoncées comme des vérités, que je considère comme un point de vue relatif.

Lors de cet entretien de fin de saison, ma responsable, sans animosité, dresse mon portrait de fleuriste.

C’est pas que je ne suis pas très rapide, comme je l’avais prévenue, c’est que je suis lente. Lente carrément ? Sur des choses que je n’ai jamais faites et que je ne maitrise pas, la première fois, sans doute. Mais je garde en tête les séries de bouquets de chambre que nous faisions pour un grand hôtel, et que je faisais dans le même timing que ma collègue. Et qu’après voir eu quelques jours de repos de suite, le cerveau plus alerte et les gestes plus rapides, j’étais beaucoup plus efficace. Je sais aussi que je ne veux pas travailler comme un robot, sans plaisir et sans tenir un regard éveillé sur mes réalisations.

Elle me parle ensuite de mon style et de ma créativité, selon elle quasiment inexistants.

« Oui, en fait, avant, vous étiez dans un fonctionnement scolaire (elle fait référence à mes études universitaires et mon parcours de chercheuse), vous ne savez pas faire en dehors de ce qu’on vous montre. J’attends de mes collaboratrices qu’elles m’inspirent par leur style, et vous, vous n’avez pas de style propre, vous ne m’avez pas inspirée ».

Je partage ce mauvais point avec ma collègue, qu’elle englobe dans cette appréciation, et je trouve ce jugement presque drôle : tout l’enjeu de cet atelier était de réussir à capter son style à elle, et elle n’était satisfaite que lorsque nous faisions des compositions exactement comme elle les aurait faites.

Pas question de produire quelque chose autre ou qui détonnait !


En photo, un bouquet hivernal que j'ai aimé composer, pour le restaurant d'un hôtel de luxe.




19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


Précédent
Suivant
bottom of page