top of page
  • Photo du rédacteurMissFleurs itinérante

Destination 1 : Bourges - 16

Dernière mise à jour : 10 avr. 2023


La première ville que j’ai faite, c’est Bourges.


Je ne connaissais rien de cette ville ni de sa région. Ça a été ma première destination, et à ce jour une de mes plus belles découvertes !


Comment j’y suis arrivée ?


En juillet 2018, alors que je me préparais à quitter Paris, je guettais les annonces d’offre d’emploi de fleuriste. Sur le site de Pôle emploi, j’ai vu passer une annonce pour un CDD de 4 mois à Bourges, en REMPLACEMENT d’un congé maternité, commençant fin août. C’était pile-poile la configuration qu’il me fallait !


Je ne connaissais RIEN de Bourges, mais j’ai vu que c’était à peine trois heures en voiture de la région parisienne (un trajet pas trop long, faisable en une fois, ce qui était pas mal pour commencer). C’était aussi à près de deux heures en train, avec des billets pas trop chers, ce qui signifiait aussi POUVOIR faire un aller-retour pour venir rencontrer la fleuriste.


Après un premier échange téléphonique (à la suite duquel pouvoir aller à Bourges était devenu une obsession), j’ai donc proposé à la fleuriste de venir la RENCONTRER. Fin juillet, avant la fermeture de la boutique pour congé d’été, je suis allée sur place.


Comme je le raconterai plus tard, HABITUELLEMENT, lorsque la fin d’un contrat approche et que je dois changer de lieu, je sais rarement à l’avance où je vais aller. Les ANNONCES de postes de fleuristes sont très souvent postées à la dernière minute, pour le moment même. Du coup, je suis souvent sur une organisation de dernière minute.


Mais là, pour ma première destination, c’était vraiment ROYAL, car j’avais à la fois trouvé mon contrat, découvert la ville et en même temps trouvé mon hébergement (le Airnb où j’ai logé pendant mon aller-retour) dès la fin juillet.


J’ai eu le temps aussi d’aller faire le tour des salles de sports, et en identifier une pour m'inscrire dès mon arrivée. Enfin, la boutique était en ville, dans une jolie rue commerçante plutôt agréable (je souligne ce point car j’aurais pu atterrir dans une zone commerciale à l’écart de la ville, comme le sont aussi beaucoup de fleuristes !)


Bref, tout était calé et je pouvais donc lancer une rupture conventionnelle pour mon CDI, organiser mon été, entre vacances et tri de mes affaires. C’était PARFAIT !


Le 29 août, je commençais donc mon premier contrat à Bourges.

34 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Précédent
Suivant
bottom of page