top of page
  • Photo du rédacteurMissFleurs itinérante

Quitter Paris - 05

Dernière mise à jour : 10 avr. 2023


Oui, c’est un sujet à la mode en ce moment.

À l’époque, on était en 2018. Je vivais à Paris, près des Buttes-Chaumont, depuis 12 ans. J’avais adoré emménager dans cette ville, ADORÉ le quartier où j’ai habité, adoré les facilités que ça permettait en termes de mobilité, d'activités, de sorties.


Mais il se trouve qu’à ce moment-là, je ne supportais plus Paris. Un état de CHOC dû à un événement dramatique imprévu et un état de santé défaillant m’avait rendu allergique à la ville. Je me sentais AGRESSÉE par le monde, le bruit, l’agitation urbaine, la hauteur des immeubles, le manque d’horizon. Je ne supportais plus de mettre les pieds dans les transports. J’étais comme dans un ÉTAU, et pour pouvoir sortir, je devais marcher comme avec des œillères. Je rêvais d'un environnement plus apaisant et plus ressourçant.


Par ailleurs, l’état de choc avait entraîné un changement RADICAL de fonctionnement quotidien. Toutes mes pratiques de loisirs – lecture, sorties, expositions, musées… - étaient devenues obsolètes. Je ne pouvais plus LIRE, les sorties culturelles ne me nourrissaient plus, je n'avais plus aucune concentration et peu de choses pouvaient capter mon ATTENTION. Or sans toutes ces pratiques, vivre à Paris avait moins de sens.


Enfin, en tant que fleuriste, il y avait un trop grand écart entre mon salaire et le coût de loyers parisiens. j'avais besoin d'un ENVIRONNEMENT plus apaisant, mais aussi d'un niveau de vie un peu plus CONFORTABLE.

32 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Précédent
Suivant
bottom of page