top of page
  • Photo du rédacteurMissFleurs itinérante

Chambre chez l’habitant - 66

Dernière mise à jour : 10 avr. 2023

J’ai appris à distinguer la colocation de la chambre chez l’habitant. Distinction majeure, que je n’avais pas saisie avant d’y être confrontée !

La chambre chez l’habitant, version extrême : lorsque tu es dans la maison, le propriétaire attend de toi que tu restes tout le temps dans ta chambre (si si). Tu n’es pas censé fréquenter le salon, la cuisine (où sinon vraiment juste pour préparer tes repas), et tu dois manger dans ta chambre. Et comme il peut être aussi précisé que la chambre est louée du lundi au vendredi, on attend de toi que tu ne sois pas là le week-end. Des propriétaires reçoivent souvent des étudiants, et cette façon de vivre leur paraît normale et naturelle.

J’entends encore, alors que je cherchais à distance un hébergement sur Mâcon, une propriétaire me dire : « vous pouvez utiliser la cuisine pour préparer vos repas, mais pas pour manger. Et on vous demande de ne pas occuper le salon, car vous comprenez, il faut qu’on se sente un peu chez nous quand même ».

Au passage, pour vivre dans cette maison située en dehors de Mâcon, sans avoir le droit de fréquenter la cuisine ni le salon, avec une petite chambre vraiment sans charme (deux petits lits, pas de déco, et ça avait l’air plutôt glauque sur les photos), on me demandait ... 450 euros !


En photo : ma 2e maison à Vernon (Normandie), chez l'habitant (en version douce).






6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Σχόλια


Précédent
Suivant
bottom of page