top of page
  • Photo du rédacteurMissFleurs itinérante

Vous avez rigolé ! - 142

Dernière mise à jour : 23 nov. 2022


C'était pendant mon séjour aux Sables d'Olonne. En prononçant ces mots, ma patronne me regarde les yeux exorbités, en colère et même complètement choquée, comme si j'avais commis la pire des fautes.

Mon grief ? N'en n'avoir pas fait assez, selon ses critères, c'est-à-dire, pas autant qu'une collègue (qui "bombarde") occupée à installer les plantes à l'extérieur.

Ce jour-là, j'étais avec une collègue à la vente. Comme souvent dans cette boutique (la plus grosse de celles que j'ai faites, avec 6 salariées et 3 apprentis), il y a du monde tout le temps, non stop. Alors, oui, je peinais à avancer sur mes tâches (commandes et confection).

Mais je suis contente de moi, car malgré le monde, ma jeune collègue et moi, justement, arrivons à avancer un peu quand même. Nous trouvons une organisation (l'une privilégie la vente pour que l'autre puisse avancer sur la confection sans être obligé de trop s'interrompre) et je me sens efficace. C'est à ce moment-là, que contente de moi donc, nous échangeons tout en travaillant et, je ne sais plus pourquoi, nous rions.

Oui, nous avons ri ! Cela nous vaudra d'être prise entre 4 yeux par la patronne, l'une au comptoir (donc devant les clients, très pratique pour se défendre), et l'autre en douce dans la chambre froide, avec interdiction de retravailler ensemble. Un effet douche glacée, qui m'a fait penser que, décidément, les fleuristes étaient vraiment fous !


En photo, des compositions piquées que j'avais faites dans cette boutique, un jour de confection où j'étais en charge de la table rose.

9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Précédent
Suivant
bottom of page